Ce qu’il faut éviter lors de la souscription d’une assurance pour un animal

Faire appel à une compagnie d’assurance pour animal est une très bonne idée. En effet, qu’on va devoir faire quand on décide de prendre en soin une bête peut s’avérer très cher. Mais avant de choisir la mutuelle, il est mieux de prendre le temps de bien étudier les points qu’on va détailler ici.

Une limite imposée

Il faut préciser que recourir à une meilleure couverture santé pour animal est tout à fait impossible même si les vaccins de celui-ci ne sont pas à jour. Il faut aussi que l’animal soit tatoué ou qu’il ait une pue électronique pour qu’on puisse l’identifier. Et bien sûr, il doit être en bonne santé. Cependant, une limite d’âge a été fixée par les assureurs. En effet, ils ne peuvent pas assurer les animaux ayant moins de 3ans et ayant plus de 9ans. Il faut aussi que le propriétaire tient en compte les primes d’assurance, qui peuvent être victime d’une légère hausse annuelle. Il existe même des compagnies qui appliquent une surprime fixé de 10 à 15% si l’animal a atteint les 12 ans. Pour estimer le montant de la prime, il est nécessaire de connaître la race de l’animal. Mais si vous étudier bien les contrats qui sont proposés, vous constaterez que vous pouvez bénéficier d’un tarif plus ou moins réduit.

Franchises et carences

Généralement, les contrats d’assurance d’un chien ou d’un chat présentent un délai de carence. C’est-à-dire, qu’il y aura un moment où l’animal ne sera pas couvert. Ce moment en question peut s’agir de quelques jours durant un accident. Il se peut même que le délai aille jusqu’à 2 ans si l’on fait un détartrage dentaire ou une stérilisation. Il est donc conseillé de bien étudier ce délai qui est inscrit dans le contrat. Il est aussi utile de préciser qu’il existe un plafonnement, allant de 500 à 2500 € selon le contrat. Et enfin, il faut que le propriétaire étudie la franchise qui sera appliquée à chaque acte qu’il fera.

Le questionnaire à remplir

Ce document est nécessaire si l’on veut pourvoir s’assurer que l’animal ne soit pas blessé ou n’a pas contracté une maladie au moment où l’on fait la souscription. La plupart des compagnies pourrait vous demander, mais dans tous les cas, il faut que vous informer l’assureur si votre animal a des problèmes de santé avant que vous ne faites la souscription. Afin de trouver ce type de contrat, il est conseillé d’utiliser un comparateur d’assurance en ligne. Celui-ci est un outil qui permet à chacun de faire des économies et de doubler ses chances en tombant sur un contrat qui soit adapté aux besoins de l’animal.

Comment fonctionne l’assurance ?

Le fonctionnement d’une assurance pour animal n’a rien de compliqué. Lorsqu’on fait les visites chez le vétérinaire, il suffit au propriétaire de fournir la feuille de soin de l’assureur et de la donner à celui-ci pour qu’il puisse la remplir correctement. Il faudra ensuite que le propriétaire de l’animal avance les frais et renvoyer la feuille chez l’assureur. Ensuite ce dernier fera le remboursement dans un délai de 2 à 4 semaines. II est nécessaire de noter que les frais devront être remboursés chaque fois qu’on consultera le vétérinaire. Mais la plupart du temps, on peut passer un petit arrangement avec celui-ci, si le montant est trop élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *